Bankai-bleach story-

Pénétrez dans l'univers de bleach. Incarnez un de vos héros favoris ou un personnage inventé. L'histoire est entre vos mains !
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Bount Isolé, Hisamabo Nimiza [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hisamabo Nimiza
Admin | Bount
Admin | Bount
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 01/03/2011
Age : 25

MessageSujet: Le Bount Isolé, Hisamabo Nimiza [Terminé]   Jeu 3 Mar - 17:22

Vous(irl)

Prénom : Mike

Age : 18 Ans

Profession : Étudiant.

Habitat : Belgique.

Comment avez vous connu Bleach-rpg ? Un Top-site.

Avez vous deja fait du rp ? Depuis 4 années.

Un petit mot ? Yep.

Votre perso rp

nom : Hisamabo

prénom : Nimiza

date de naissance : Il y a plus d'un millénaire, dans les environs d'un 16Novembre 1041, en Allemagne, plus précisément dans l'Empire Germanique alors.

date du décès : Les Bounts ne meurent jamais. Ils ont l'éternité face à eux.

Rang au sein des Bounts: Paria

description physique :

Décrire un Bount est toujours si facile pour les superstitieux. Ceux qui ont cru aux vampires, ceux qui les ont vus, pourront vous décrire les Bounts car, pour la société humaine, le nom qu'on a donné à ces "monstres" est le nom de vampire. Mais, ne croyez pas tout non plus... Impossible pour ces êtres spéciaux de se transformer en chauve-souris, ou en un autre animal. Non ! Et puis, ne croyez pas non plus qu'ils sont tout blanc de partout. Ce ne sont que des sornettes inventées par un romancier ayant sûrement trop bu ce jour-là. Mais ne restons pas simplement sur la description d'un romancier des Bounts en général et passant plus spécifiquement à Hisamabo, le Bount qui nous intéresse ici.

Ainsi, commençons par ce que les gens regardent le plus vite : le visage. Le sien est fort banal puisqu'il a une forme triangulaire. Rien que ça ! Alors, son visage, il ne reste pas gravé vraiment dans la cervelle durant bien des années. Surtout au vu de la race de l'homme, mais passons ce détail des plus morbides ! Mais, examinons son visage d'un peu plus près. Ainsi, ce que l'on remarque à coup sûr au vu de son jeune âge, ce sont ses cheveux blancs. Un blanc immaculé qu'il a depuis sa naissance. Evidemment, cela ne peut que choquer les personnes qui le rencontrent quand on sait qu'il ne paraît que 23 ans tout au plus. Alors... Surprise ! C'est un des pouvoirs de nos Bounts. Ils restent jeune pour l'éternité. Alors, vous me demanderez l'âge qu'il a, je présume ? Et là, je vous répondrai qu'il a plusieurs siècles. Pour vous dire très exactement, il semblerait qu'il porte à son compte 1000 années. Mais, nous digressons, revenons aux cheveux de notre Bount. Nous pouvons constater que ses cheveux ne sont pas les plus longs, mais ce ne sont pas les plus courts que nous connaissions. Ainsi, il n'est pas rare que vous le voyez en train de se passer une main dans ses cheveux. Pourquoi ? Allez savoir ! Peut-être une simple manie ? Continuons à descendre vers les yeux de notre homme. Là, on peut dire qu'ils sont, eux aussi, assez spéciaux. En effet, les yeux de Nimiza sont d'une couleur rare puisqu'ils sont gris. Oui ! Gris ! Plutôt rare, non ? Ainsi, cela donne encore plus une impression d'étrangeté, de bizarrerie... De peur d'une certaine façon. Tout droit sorti du mythe du "bon vampire", on peut presque conclure que ses yeux et ses cheveux ont alimenté quelques une des légendes que les simples êtres humains connaissent sur ces ennemis que sont les vampires. Pour revenir un peu à son visage, il n'est rien d'important d'autre à signaler... Ou... Si ! Il est vrai que notre vieux romancier un peu alcolo avait décris nos chers "vampires" avec des canines plus développées que les êtres humains. Là, encore, il n'avait pas tord. Il est vrai que leurs canines sont plus développées, mais pas autant que ce que nous a décrit ce bon vieux bonhomme. Ainsi, elles sont un peu plus effilées que celles des êtres humains, mais sans non plus être totalement anormales. Nimiza est donc surtout caractérisé par des cheveux d'une couleur rarissime pour l'âge qu'il paraît, mais aussi de yeux bien différents que les êtres humains normaux.

Passons à la suite du corps de notre homme... Enfin, Bount. Les légendes racontent que les vampires sont blancs. Blancs de partout. Déjà, simplement à regarder notre homme en général et nous découvrirons bien vite qu'il n'est pas un vampire. Ben oui ! Il n'est pas tout blanc comme ce vieux romancier l'avait décrit. Quel crétin, celui-là ! Enfin, vous l'aurez compris. Notre Bount ici présent n'est pas blanc. Nous dirons plutôt qu'il a le teint mate. Cool, non ? Nimiza n'est pas un géant, ni un nain. Qu'avait dit ce romancier à ce propos ? Aucune idée, mais en tout cas, il est bon de savoir que l'Hisamabo mesure environ 1, 78 mètre pour un poids équivalent plus ou moins à 67 kg. Sous ces indications, on ne peut pas trop deviner ce que cela veut dire, hein ? En gros, le Bount n'est pas spécialement costaud, mais il a quelques muscles plutôt que de la graisse. C'est mieux ainsi, non ? Que donner d'autre sur le Bount en question ? Hum... Ben rien ! Il n'y a plus rien d'autre à dire sur son corps. A moins que... Hum... Non, c'est mieux ainsi.

Passons à la tenue de notre "vampire". Pour le décrire, il faut savoir que notre homme a vécu bien longtemps en Europe. Ainsi, souvent, presque tout le temps d'ailleurs, il est aperçu avec une tenue faite de cuir. Par-dessus, il porte toujours des vêtements rouges. Pourquoi cette couleur ? Non ! Le vieux romancier n'a rien avoir avec cela. Simplement cette couleur qui représente le sang pour beaucoup est une couleur qu'il affectionne. Ainsi, il porte toujours à ses pieds des bottes de cuir, tout aussi noir que sa tenue. Nous n'allons pas nous attarder sur une comparaison entre le "vampire typique" et notre Bount, puisqu'ici, il est clair que cela n'a rien avoir. Le vieux romancier était ivre... Nous devrions lui pardonner cet excès d'alcool.

Terminons tout de même par une petite conclusion, non ? Quoi ?! Vous n'en voulez pas. Bon d'accord ! Ainsi, Nimiza est un Bount. Cela vous étonne ? Ben ouais ! Je ne vais pas passer mon temps à reprendre tout ce que j'ai dit non plus, hein ? Ainsi s'achève la description physique de notre homme... Euh... Bount, je veux dire.

description mentale :

Qui n'a jamais vraiment pu décrire un Bount, si ce n'est ce vieux romancier sous l'influence de l'alcool ? Hé bien, personne. Alors, pour la peine, je ne vais pas essayer de comparer le faux du vrai puisque, là, chaque "vampire" est particulier et non tous, des êtres comme Dracula, si bien conté alors.

Commençons tout de suite par le sale caractère de l'être qu'est Nimiza. En effet, comme toute personne, il a un côté mauvais, ce qui est encore plus visible chez les Bounts. Ainsi, on peut qualifier notre personnage d'être quelqu'un de sadique. Aimant jouer avec son adversaire, il ne se lasse pas de laisser sa cible en vie, jusqu'à ce qu'elle meurt de ses blessures par la suite. Oui ! On peut dire que ce Bount n'est pas sympathique. Il apprécie particulièrement laisser sa proie exsangue mais toujours en vie, entendre ses cris d'agonie lui donnant un sourire des plus démoniaques. Mais, ce mauvais côté ne s'arrête à ça, non ! Allant jusqu'à enfreindre les règles de son clan, il n'hésite pas à voler l'âme d'un être humain... Oui ! Ce Bount est pervers, sadique. Il aime se sentir fort, puissant et n'hésite jamais à le faire savoir. Tout comme il ne suit pas la règle interdisant de prendre une âme humaine, Nimiza ne se prive jamais de tuer un de ses camarades Bount. Ainsi, le premier venu peut être tuer s'il l'emmerde de trop. Nimiza ne se prive de rien. S'il veut, il l'acquière, s'il l'a, il l'utilise ! Son être est empli d'un côté néfaste qu'il vaut mieux ne jamais découvrir.

Mais, à côté de cela, il existe un bon fond, tout de même. Aimant goûter la nature, il apprécie beaucoup se coucher dans l'herbe, regarder les étoiles... Mais toujours, il ne vaut mieux jamais l'ennuyer dans ces instants. C'est dans ces moments de méditation que le Bount, plus concentré qu'à la normale, est aussi le plus agressif en cas d'intrusion. De plus, et toujours malgré un côté néfaste des plus présents, il peut sauver un être s'il voit en lui une lueur d'utilité. Autrement, il n'hésiterait pas à le tuer... Pour s'accaparer son âme par la suite.

De tout cela, on peut déduire une lourde tendance à l'insoumission, ce qui est son cas. Refusant toute hiérarchie chez les Bounts, il s'est depuis bien longtemps détaché du groupe pour vivre à sa façon. Ne reconnaissant aucune tête pensante à par la sienne, il n'est donc pas rare qu'il tue ses congénères... Simplement pour le plaisir. Un sadique, vous ai-je dis ? Un monstre pour sa propre race, certains diraient. S'ajoutant à son être monstrueux, il est d'un calme, d'une froideur impénétrable. Ne s'énervant jamais, il prend toujours le temps, durant un combat de poser son "jeu", de réfléchir à toutes les possibilités et d'utiliser au mieux sa Doll, car, oui !, sa Doll n'est qu'une forme pour accomplir son but. Ajouté à ce calme froid, une insolence insupportable, des rires effrayants, ses sourires démoniaques, des passages dans ses cheveux et vous avez un être affreux en votre présence. Un Démon !

Passons un instant sur les sentiments qui peuvent animer son être. Ils sont simples... Aucun. Il ignore l'amour, la joie, le bonheur... Depuis longtemps, une haine, une colère profonde est ancrée en lui. Son but... Détruire. Détruire tout ce qui peut l'être.

Histoire sous la forme d'un Rp :

Une nouvelle nuit tombait sur la cité de Karakura. Une nouvelle nuit où la mort rôderait dans les rues. Une nouvelle nuit où des âmes humaines tomberaient entre mes dents. Une nouvelle nuit sans lune.

Un sourire se dessinait sur mes lèvres, reflétés par les vitres de la fenêtre. Au dehors, la vie était éteinte, sauf les quelques rares passants qui osaient s'aventurer pour affronter les terreurs nocturnes. Qu'il me plaisait d'observer ces petits êtres courir, les yeux presque hagards, sans savoir que déjà, ils avaient été repéré. La journée, j'étais privé de ce spectacle quand le soleil se montrait... Mais lorsqu'il partait, j'étais au rendez-vous, chaque soir, avant de sortir et de tuer une nouvelle fois. Passant ma langue sur ma lèvre supérieur, j'attendais avec impatience le goût de la prochaine âme humaine que je découvrirais. Mains croisées sur mon torse, j'attendais... J'attendais qu'enfin une proie digne de ce nom se montre enfin. L'attente n'était jamais ce que je préférais dans mes longues nuits de chasse... Mais enfin, je découvris ma cible. D'un simple shunpo, je me retrouva dans la ruelle à côté de mon appartement. Main maintenant dans les poches, je devais encore me montrer patient. Patient ! Je détestais devoir attendre. Qu'elle me gonflait cette cible, à marcher ainsi. Malgré tout, je devrais un peu attendre, semble-t-il.

Me posant sur une poubelle, je croisa mes bras au niveau de ma taille, un genou replié sur la poubelle, l'autre jambe me tenant debout. Observant la rue éclairée, je devais patienter. Patienter... Depuis quand il m'arrivait de patienter. Depuis mille années maintenant... Depuis que j'étais venu au monde dans cet Allemagne, ou plutôt, dans le Saint-Empire Germanique. Je me souvenais encore de ce jour où j'étais né. Ou plutôt, on me l'avait raconté. Un vieillard, depuis bien longtemps mort... D'ailleurs, je crois que c'est son énergie que je pris en premier lieu. C'était mon grand-père. Un vieillard aimé dans le hameau où j'étais né. Qu'avait-il dit encore ? Ah oui ! La foudre avait éclairé le ciel toute la nuit. Encore maintenant, je souriais de cela. La foudre ! Que j'aimais la foudre. Une goutte tomba soudainement sur mon visage.

Levant ma tête, je découvris qu'il se mettait à pleuvoir. Rien de dérangeant ! Cela était toujours plaisant de découvrir sa victime trempée jusqu'à la moelle être apeurée. Passant une nouvelle fois ma langue sur ma lèvre, je devenais impatient et malgré tout, je restai là, ainsi, attendant son passage. En attendant, je me remémorais un peu de ma vie. Où en étais-je déjà ? Oui ! Ma naissance, la foudre. Comment avait été mon enfance ? Simple dans mes souvenirs, peu d'amis... Une peur nouait déjà mon estomac... La peur du rejet. Puis vint l'adolescence. Comme la jeune femme qu'était ma cible. Si jeune et déjà, elle allait mourir. Un tel plaisir ! Le plaisir de goûter à son énergie montait encore. J'allais m'amuser cette nuit.

La pluie coulait le long de mon visage, de mes mains, de mon corps et pourtant, je n'avais pas encore bougé d'un centimètre depuis mon arrivée dans la ruelle. Et ma cible qui n'était pas encore là. Je commençais sérieusement à m'impatienter. Enfin, toujours dans mes pensées, je repris un peu le cours de mon histoire, me souvenant de ces si vieux temps maintenant que seul quelque Bount avaient vécu jusqu'à présent. L'adolescence... C'est là que je découvris Gunther... Ma Doll. C'est là que mon destin fut scellé par ces misérables ! Ceux que je croyais encore être mes amis m'abandonnèrent en découvrant ce pouvoir maléfique qui faisait de moi "un monstre". Ce furent ces minables qui moururent les premiers... Tout le village anéanti par Gunther ! Une joie immense envahit une nouvelle fois mon être en me rappelant les cris de détresse de mon père, ma mère, mon ancien meilleur ami... Tous mouraient !

Revenant au présent, j'entendis le pas léger de ma victime dans les flaques formées par la pluie tombante. Elle arrivait. Soudain, son pied apparut au coin de la ruelle. Trop tard. Elle était dans ma main, tenue par le col. Un seul shunpo m'avait suffit dans ce rapide geste. Se débattant en vain, battant des jambes, s'agrippant à mon bras, elle tentait encore de s'en sortir. Quelle stupide jeune femme ! Réalisant un second shunpo, je l'écrasai contre le mur de la ruelle. Déjà, elle ne se débattait plus. Mon sourire s'amplifia, je ressentais encore son pouls. Lâchant mon étreinte, elle tomba au sol, suffocant, tentant de retrouver un souffle. J'étais là, au dessus d'elle, dominateur... Un souvenir revint. Ce fut ainsi que je tua mon premier shinigami.

    >> Qu'êtes.... Qu'êtes... Qu'êtes-vous ?


Pauvre jeune femme ! L'écrasant de mon pied sur sa poitrine, je l'écrasai de toutes mes forces, sentant de nouveau son pouls s'accélérer. Quelle joie intense ! Souriant comme un démon, je la redressai subitement, la plaquant contre le mur, coupant son souffle.

    >> Je suis... Nimiza Hisamabo. Cela ne te dit rien, je présume. Je suis ce que vous appelez communément... Un vampire. Cela te convient-il, petite ?


La jeune fille écarquilla les yeux. Elle croyait sûrement que j'allais sucer son sang ou un truc du style. Vraiment, ces êtres humains. Ils croyaient encore à ces fables d'il y a plusieurs siècles. Je me souvenais encore avoir rencontré le vieux bonhomme qui avait tout cela. Quel crétin, tout de même ! Il avait cru tout ce que je lui avais raconté. Même le coup du besoin de sang. Vraiment, je savais la race humaine crédule, mais à ce point. Ma proie bougeait encore, tentant de s'extirper de mon étreinte... Mais, les Bounts étaient par naissance, plus fort, plus agile et plus rapide que leurs semblables humains.

    >> Que... Qu'all... Qu'allez-v.... Qu'allez-vous... Faire ?


    >> A quoi penses-tu, petite ?


    >> Vo... Us all... Ez boi... Re mon... Sang ?


    >> Bien sûr que non.


Une lueur d'espoir vint à naître dans ses yeux. Mon sourire s'intensifia encore... Ils étaient si crédules. Franchement, croire que j'allais la laisser vivre était encore une folie, une stupidité que seule une humaine pouvait concevoir. L'agrippant à la tête-même, je réalisai un nouveau shunpo pour nous envoyer dans un terrain vague, à l'écart de la ville. La relâchant, je voyais à son regard qu'elle ne comprenait pas ce qui lui arrivait. Elle devait s'en poser des questions. M'abaissant, mettant mes coudes sur mes genoux, je lui souriais d'un sourire terrifiant. Si un Hollow était dans les parages, même lui n'aurait osé s'approcher.

    >> Tu veux que je te raconte une histoire ? Ou tu préfères mourir ?


Elle hocha la tête sous la crainte de la mort. Etait-elle stupide ? Vraiment, elle croyait encore que je la laisserais repartir ainsi ? Ils me faisaient tant pitié ces êtres humains. Au moins, avec les Shinigamis, on avait de quoi rire, mais là, ils me dégoûtaient. Et dire que j'étais né de parents comme eux. Mais, la Soul Society m'avait donné un autre sort. Au moins, pour cela, je leur en rendais grâce. Ensuite, ils m'avaient aussi dégoûté que ces humains.

    >> Comme tu le demandes si gentiment. Tu vois, je suis né il y a... Hum... 1000 ans. En Allemagne. Tu vois où c'est ? Enfin, là-bas, on peut dire que j'ai vécu tranquille jusqu'à mes... 16 ans. Là, j'ai découvert une chose...


Elle hésitait à poser la question. Je le voyais au tremblement de ses lèvres. Souriant, je détachai mon bracelet attaché à mon poignet gauche. Le lui montrant, elle allait bientôt comprendre, de toute façon.

"Dass die Winde aufstehen. Gunther, komm mir !"

Ma Doll apparut dans les environs, de toute son envergure, déchirant la nuit de son cri. Gunther était toujours là pour faire du bruit en tout cas. Heureusement, j'avais prévu sa tendance et avait décidé à l'avance de ce terrain vague. M'asseyant, j'observai quelques secondes la jeune fille épouvantée devant ma Doll.


    >> Ca. C'est ma Doll et il se nomme Gunther. Vois-tu, à la naissance, de ce que j'ai compris, j'ai reçu un don de la Soul Society. Tu ne vois pas ce que c'est ? C'est l'endroit où tu aurais dû te retrouver si tu ne m'avais pas rencontré. Malheur pour toi, tu n'iras jamais là-bas ! Enfin, à ma naissance, la foudre tombait et cette foudre était d'origine... Surnaturelle. A mes 16 ans, j'ai découvert mon pouvoir. Je fus rejeté par tous, y compris ma famille... Hé ! Tu m'écoutes !?


La jeune femme détacha son regard de ma Doll, effrayée, elle avait entendu toutes mes paroles. Elle était déjà morte dans tous les cas. Elle connaissait son Destin et elle semblait s'être résignée à sa mort. Une brave fille, au fond !

    >> Merci ! Alors. J'ai tué tout le village, puis je me suis mis à voyager un peu partout dans le monde. J'ai d'ailleurs visité l'Amérique avec Christophe Colomb. Je dois avoir participer à la Révolution Française aussi. La Première Guerre Mondiale aussi... Beaucoup d'âmes furent tuées. Au fond, je n'ai plus besoin de me nourrir tellement j'en ai eu durant ces périodes. Mais vous avez tellement bon goût. Les Shinigamis, vos chers protecteurs, ont déjà essayé de me tuer aussi... Toujours en vain. N'est-ce pas, Gunther ?


La jeune fille se retourna soudainement, en pleurs. Tentant de détaller, elle fuyait une mort inévitable. Haussant les épaules, je me redressai avant de lancer mon ordre à ma Doll. La pauvre femme ne savait même pas où nous étions et elle souhaitait s'enfuir. Autant de suite se rendre. Mettant mes mains dans mes poches, j'exécutai un dernier shunpo, apparaissant devant ma proie occupée à regarder où j'en étais. Renversée, elle paniquait, me suppliait de la laisser vivre, qu'elle avait une famille, qu'elle avait un copain, qu'elle était prête à tout pour vivre, même à souffrir moralement et physiquement. Mais pour qui me prenait-elle ?


"Die Winde zerreißen !"

La jeune femme s'écroula, morte. Prenant son âme, je pris le temps de déguster mon repas. Enfin terminer, ayant goûté à son âme pure, je pris soin de jeter le corps au loin, récupérant le bracelet qu'était Gunther sous sa forme cachée.

La nuit ne faisait que commencer. Une nuit qui allait être... Grandiose. Déjà, je voulais une nouvelle proie. Exécutant mon shunpo, je laissai derrière moi un terrain vague désert, retrouvant l'appartement dans lequel j'avais aperçu ma première victime... Une nouvelle allait approcher.

test rp : Non nécessaire.

Pouvoir

Nom : Gunther

Description Générale et effet du pouvoir :

Physique :

Beaucoup classent Gunther dans les Dragons Disparus et il est vrai qu'il ressemble bien à un "Dragon". Ayant une envergure de 6 mètres, il mesure environ 8 mètres de long. On peut pas dire qu'on ne sait pas le voir, hein ?! Mais que dire sur ce monstre qu'est Gunther. Parlons peut-être quelques instants de ses couleurs ? Du jaune, mêlé au bleu. Allez savoir pourquoi ! Tout ce que l'on sait sur ce Doll est qu'il est possible de le chevaucher et il semblerait que Nimiza n'hésite jamais à utiliser sa monture, complètement dressée depuis des siècles. Peut-être est-ce la base de certaines légendes ? Enfin... Gunther étant très effacé, ou est plutôt servi de monture ou d'armes, il est difficile de beaucoup le décrire.

Caractère :

Gunther est pour ainsi dire, une Doll un peu spécial. En effet, elle ressemble beaucoup à son Maître et malgré son aspect des plus terrifiants, elle lui est soumise totalement. Il faut aussi convenir qu'elle est le seul être à n'avoir jamais laissé Nimiza... Et malgré ce rapport de maître-serviteur très présent, ils se respectent beaucoup et une grande complicité est présente entre eux.

Mais passons un peu plus sur Gunther lui-même. A l'opposé de son maître, il ne réfléchit pas trop lorsqu'il est en combat, il se rue sur l'attaque, sans penser à ses défenses. Gunther est silencieux lorsqu'il engage un combat, ou tout simplement, lors de leur discussion. Et pourtant, lorsqu'il se montre, il ne cesse de faire un bruit infernal pour signaler sa présence. Nimiza a accepté ce côté un peu "montrant" de son ami et fait en sorte que cela ne leur porte pas préjudice.

Très confiant de sa force, Gunther ne se laisse jamais abattre et déteste plus que tout perdre un combat. Tout comme son maître, il ne laisse jamais de chances à leur cible, mais est moins sadique, la tuant tout de même, plutôt que de la laisser mourir de ses blessures... Mais, ne nous attardons pas plus sur sa description morale, puisque pour ainsi dire, il est rare que le "monstre" se dévoile beaucoup, étant complètement assujetti à Nimiza.

Techniques :

  • Die Winde zerreißen ! : Technique consistant à invoquer les vents. Les vents déchirent la victime de toute part, laissant bien des entailles. Pour un être humain, elles sont souvent mortelles. Pour les Quincy's et autres types de forme vivantes, leur résistance est meilleure et donc, cela dépend énormément de la constitution du corps. [Gunther présent]
  • Atem ! : Technique consister à créer des vents. Levant une main vers sa cible, Nimiza, après ce seul mot, envoi vers son adversaire des vents peu puissants pouvant déstabiliser. La technique consiste avant tout à créer une diversion, le temps d'hurler et d'invoquer Gunther. En effet, "Atem !" est une technique qui ne demande pas la présence de Gunther.
  • Erscheint... Tornado ! : Technique consistant à invoquer une nouvelle fois les vents. La présence de Gunther n'est pas nécessaire, mais il est toujours plus facile qu'il soit présent. Ici, la technique crée une tornade qui ravage le terrain. Ne causant pas d'énormes blessures, elles sont souvent superficielles mais nombreuses, causant des douleurs un peu partout sur le corps. Il est alors souvent plus difficiles de se concentrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulquiorra
Fondo *4 Espada*
Fondo *4 Espada*
avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 24/02/2011

Feuille de personnage
Level:
0/325  (0/325)
HP:
700/700  (700/700)
Reatsu:
600/600  (600/600)

MessageSujet: Re: Le Bount Isolé, Hisamabo Nimiza [Terminé]   Jeu 3 Mar - 17:35

Et bien surement une des plus longues présentations que j'ai vu. je te valide bienvenu sur BBS^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bankai.meilleurforum.net
 
Le Bount Isolé, Hisamabo Nimiza [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bankai-bleach story- :: Premier pas sur Bankai-rpg :: Présentation :: Présentations validées-
Sauter vers: